Au-delà de l'hiver
roman
de Léa COLETT
(Octobre 2015, 216 pages, 16 €)
ISBN 979-10-90004-74-0

Le cyclone Giovanna, sévissant à Madagascar, a-t-il définitivement enterré la clé d'une ténébreuse affaire de viol entre un officier allemand et une Française, en 1943 ?

L'alchimie de l'amour entre deux êtres, par delà les frontières du possible, parviendra-t-elle à renforcer des liens amicaux et familiaux, au point de permettre l'aboutissement d'un projet novateur et généreux ?

Si vous avez aimé Bon grain, mal grain, le premier roman de Léa Colett, vous ne manquerez pas d'apprécier ce nouvel opus, étonnant récit qui propose des réponses inattendues à ces deux questions, en apparence sans rapport, mais en réalité tissées de liens subtils que vous découvrirez avec bonheur.


Née dans l'Eure, l'auteure vit à deux cents à l'heure, tantôt dans les Pyrénées Orientales, tantôt à l'Île Maurice. Elle a mal vécu son enfance, mais elle continue d'aimer ceux qui lui ont fait de la peine.
"C'est une histoire d'amour inassouvi", confie-t-elle.
L'homme de sa vie, ses deux enfants, ses ami(e)s anoblissent son existence. D'abord secrétaire de direction, puis commerçante, Léa Colett a suivi avec assiduité la partie la plus intéressante de ses apprentissages à la Grande Ecole de la Vie.
Elle se sent "papillon" et espère qu'elle ne sera pas "éphémère" car la vie est belle, même si elle nous livre des cargaisons de soucis.
"Cela nous permet de grandir encore", dit-elle. Et elle ajoute : "C'est encore plus facile avec des ailes !"
Son premier roman, Bon grain, mal grain, a été primé vice-finaliste du Prix Fondcombe 2014.


Achetez cet ouvrage en ligne :